European projet REMEMCHILD (2022-2024)

Projet européen REMEMCHILD (2022-2024)

Ci-dessous, vous trouverez les premières vidéos documentant l'atelier artistique-interdisciplinaire que Roman a animé pour les élèves du Lycée professionnel François Cevert dans le cadre du projet européen REMEMCHILD (septembre 2023), Roman a dirigé un atelier artistique-interdisciplinaire pour le projet européen REMEMCHILD – au nom du mémorial La Maison d'Izieu,

VIDEO I: Jour 1 – Visite du mémorial – recherche artistique

 VIDEO II: « Les enfants du rétroviseur » by Ibrahim Babi

VIDEO III-XIII:

À partir du 27 janvier, chaque semaine, une nouvelle vidéo sera ajoutée, dans laquelle un élève présentera son œuvre. Comme « amuse-bouche », une avant-première des œuvres à venir :

 

« Objectifs du projet : REMEMCHILD est un projet d’envergure européenne visant à retracer les trajectoires expériences et mémoires des enfants en temps de guerre, avec un accent particulier sur la Seconde Guerre mondiale et l’immédiat après-guerre, dans l’Europe de l’Ouest et de l’Est, dans les pays occupé et/ou collaborateurs puis libérés par les Alliés.

Les enfants ont été les plus vulnérables durant ce conflit, particulièrement les enfants juifs et tsiganes – victimes de génocides  – , les enfants en situations de handicap  –  maltraités et sur lesquels des expérimentations ont été menées  – , et les enfants impliqués dans la Résistance. La Seconde Guerre mondiale a eu d’autres conséquences sur eux en tant qu’internés, déplacés, réfugiés et orphelins.

L’objectifs de ce projet est de retracer, transmettre et préserver les mémoires de ces enfants  –  ainsi que les femmes qui les ont encadrés et protégés  – , de combattre le révisionnisme et le négationnisme, de prévenir l’antisémitisme, le racisme et la xénophobie, de défendre et promouvoir les valeurs de l’Union européenne telles que la solidarité et l’égalité, de diffuser l’ensemble des actions menant à la construction de sociétés démocratiques, d’améliorer les politiques de protection de l’enfance et de parité, et de souligner l’importance de la paix intergénérationnelle et transnationale et du dialogue mémoriel. Les enfants et les femmes continuent être les principales victimes en temps de guerre, preuve de la nécessité d’explorer et transmettre leurs expériences.

Les partenaires européens : L’Espagne, la France, les Pays-Bas et l’Italie sont les pays directement  impliqués dans ce projet. Toutefois, des partenaires européens, tel que ICMEMO, EuroClio et EUROM ont été intégrés, apportant leur expérience et leurs réseaux pour une meilleure diffusion à travers l’Union Européenne. Ainsi, les partenaires du projet sont : l’EUROM (European Observatory on Memories), l’Université de Barcelone, la Fondation Fossoli, EuroClio (Inspiring History and Citizenship Educators), le Musée de la Paix de Guernica, l’UNED à Madrid (Université nationale d’Éducation à distance), l’Université du Roi Juan Carlos, l’ICMEMO (International Committee of Memorial Museums in remembrance of the victims  of public crimes) et la Maison d’Izieu. »

extrait du communiqué du Mémorial "La Maison d’Izieu"

"

Retour au blog